Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

14 mars 2016 - Les Courtaous de Payolle

14 Mars 2016 , Rédigé par Gaby Publié dans #Saison 2016

A9h30 , nous arrivons au parking des 4 VEZIAUX à PAYOLLE pour notre première sortie en raquettes de l'année. 9h45 nous partons à la découverte des "Courtaous".Eh oui, il a bien fallu un bon quart d'heure pour la préparation, équipement d'hiver : gants, bonnet réglage des raquettes, je rappelle  elles sortaient pour la première fois de leur étui.

Tout d'abord , nous prenons la route dite "de la Prade et profitons de cette neige fraîche tombée la nuit  6 cm d'après le patron du VEZIAU et de ce soleil réchauffant ce vaste plateau.

A notre droite nous laissons notre premier courtaous de "l'Artigusse", puis après avoir traversé  le ruisseau de la Gaoube, nous atteignons notre second "Les Esclozes" à 12heures.

Au cours de notre repas un guide est venu nous rendre visite, et bien entendu comme veut la tradition montagnarde nous l'avons invité à notre table. Petite concertation après le café, nous décidons à la majorité absolue  de poursuivre notre randonnée en réalisant un circuit par le "Cap de Camiet".

Respectueusement, Françis  a laissé conduire le groupe par notre guide .Depuis le Cap de Camiet,  nous pouvons observer à notre gauche le dernier courtaous  dit de la "Sarroua", traversée de la lande,  puis le ruisseau de la Gaoube  pour arriver à 16heures aux voitures .

Merci  à "PATOU" notre guide , la prochaine fois nous t'apporterons un repas plus copieux.

Nous avons parcouru 10 km et effectué un dénivelé de 250m.

LES COURTAOUS

La montagne ,si accueillante en été pour les hommes et les troupeaux, est inhospitalière en hiver. Elle a donc vu s'édifier un habitat saisonnier. Précédant de loin les touristes, les premiers "estivants" ont été les pâtres qui depuis des temps immémoriaux ont emmené leurs troupeaux profiter l'été des vastes pâturages naturels, appelé estives .Ainsi se sont formés les "courtaous" . Un courtaous en Bigourdan, c'est un ensemble de pâturages dépendant d'une cabane .Bâti en pierres sèches, sans liant , de 8 à 10 m2,la cabane habitée par le vacher était très  sommairement aménagée: une couche raide, un âtre rudimentaire .Elle était accompagnée de constructions utilitaires telles les "leytés" petites niches en pierres aménagées près d'une source pour conserver le lait au frais.

Le courtaous des "Esclozes" cette cabane rénovée et équipée est souvent occupée par des groupes en stage ou des randonneurs.

GABY

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article