Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

3 juin 2019 - Revilla, Escuain, Revilla ARAGON

4 Juin 2019 , Rédigé par Jacky Publié dans #saison 2019

3 juin 2019 - Revilla, Escuain, Revilla ARAGON

8h00, départ du parking précédant le petit village de Revilla, 1220 m, d'où naquit en 1859, Thérèse NARS, présidente de la croix Rouge Sénégalaise. (Voir ci-dessous). Nous avons préféré partir de Révilla plutôt que de Escuain pour éviter une rude montée en fin de circuit. Nous descendons sur la route goudronnée sur plusieurs centaines de mètres. Le GPS sera utile pour trouver le sentier menant au Barranco Consusa, 950 m. Nous traversons celui-ci en équilibre sur de gros rochers car le débit du torrent a été sérieusement gonflé par la fonte des neiges. La montée vers Escuain est rude. Arrivés sur la route précédant le village, un petit troupeau de vaches monte vers les estives, nous en profitons pour faire une pose pendant leur passage. Avant le village, nous suivons une large piste sur la gauche menant à un plateau herbeux. Un peu plus tard, un poteau nous indique un petit sentier à droite conduisant vers le Puen d'os Mallos, franchissant l'impressionnant vide de plusieurs dizaines de mètres, creusé par le rio Yaga. Nous devons à nouveau consulter le GPS pour retrouver le sentier perdu dans la végétation. Nous franchissons de nouveau un impressionnant pont surplombant le barranco os Sacos. Quelques centaines de mètres plus loin, encore un pont avec une magnifique cascade sur la gauche. Nous arrivons sur le plateau calcaire surplombant Revilla. Nous optons pour le sentier conduisant aux Miradores d'Angonés et à l'Ermita San Lorien. Il y a beaucoup de monde car l'accès depuis Revilla est très facile. Il a fait très chaud mais une majorité du parcours était ombragée. Retour à la voiture à 17h00 et retour à Lannemezan avec l'inévitable arrêt à Parzan. 

Jacky

                                                                                                  

Térésa Bernard Garcés, alias Thérèse Nars naît à Revilla (Haut-Aragon) le 16 mai 1859.
Louée en France, (à Ancizan) à l’âge de 13 ans elle refuse de retourner en Espagne à la fin de son « contrat ». Elle travaille ensuite à Saint-Lary, où elle se marie le 20 octobre 1882 avec François Nars, blessé de guerre et journalier de son état.
Déçue par l’intempérance et la paresse de son mari, elle quitte le domicile conjugal en 1883 et embarque pour le Sénégal.
Elle débute comme bonne à tout faire, puis, bien que totalement analphabète, gère un petit hôtel-pension. A force de travail, elle parvient à monter sa propre affaire, puis s’occupe surtout des autres.
Présidente de la Croix-Rouge du Sénégal, elle passe le plus clair de son temps à soigner et porter secours et devient bientôt un personnage de premier plan.
Titulaire de nombreuses distinctions, dont le Prix Monthyon, Médaille d’or des colonies, Médaille d’or des épidémies, Médaille militaire, etc., elle est aussi Officier de la Légion d’honneur.
Elle meurt au Sénégal en 1937 sans avoir revu son pays.
Son buste a longtemps figuré sur une place de Dakar.

Le 11 octobre 1987, avec l’aide du maire de Tella-Sin, une plaque est apposée sur la façade de sa maison natale en présence de nombreuses personnalités françaises et espagnoles.
L’année suivante, la municipalité de Saint-Lary décide à son tour d’honorer Thérèse Nars, en compagnie de la Croix-Rouge française. Une plaque rappelle son souvenir devant l’église Sainte Marie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article