Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

1 et 2 juillet 2019 - Le refuge des Estagnous et le Mont Valier

3 Juillet 2019 , Rédigé par Jacky Publié dans #saison 2019

1 et 2 juillet 2019 - Le refuge des Estagnous et le Mont Valier
1 et 2 juillet 2019 - Le refuge des Estagnous et le Mont Valier

8h15, départ de la SLV. Le temps est gris avec un léger crachin par intermittence. 9h15, nous arrivons au lieu-dit Le Pla De La Lau, 930 m. Il ne pleut plus mais nous sommes dans le brouillard. La visibilité est quand même bonne. Le chemin parfaitement balisé passe devant La Maison du Valier, longe le Ribérot, et traverse une importante forêt de hêtres. 11h30, sortie du bois, l’imposante cascade de Nérech, 1350 m, marque le début d’une longue ascension en lacets sur terrain rocheux et pelouse au milieu des rhododendrons. 13h30, la cabane des Caoussis, 1859 m, est la bienvenue pour la pause casse-croûte. 14h15, reprise de la montée en milieu très minéral, avec parfois des marches très hautes qui cassent les pattes. Sur notre droite, en contre-bas, le très beau Lac Rond, 1929 m. 16h00, après cette rude montée, nous atteignons le refuge des Estagnous, 2246 m. Petite pause avant d’aller nous présenter à Stéphane le gardien pour regagner le dortoir et préparer nos couchages. Douche (glacée, le monnayeur pour l’eau chaude est en panne). Double ration de rafraîchissements, balade autour du refuge dans un paysage splendide. La magnifique mer de nuages qui recouvre la plaine, une multitude de sommets, plus ou moins connus : Montcalm, mont Rouch, Besiberri, Maladeta, Barlonguère, Mauberné, au loin Néouvielle, pic du Midi. Sans oublier, Le Valier que nous gravirons demain. 19h30, repas pour les 21 randonneurs présents servi par le gardien aidé de 2 copains venus passer les 2 jours. Au menu, très copieux, soupe à l’oignon, Axoa de veau, fromage, gâteau au chocolat. Nous attendons le coucher de soleil sur la mer de nuages et tout le monde au lit. Nous sommes 10 dans le dortoir de 20 places. Concours de ronflements, tout le monde a participé, match nul.

Mardi matin, 7h00, le petit déjeuner est prêt, lui aussi très copieux. (café, lait, thé, chocolat, pain à volonté, biscottes, beurre, confitures, fromage, saucisson). Difficile de trouver mieux dans un refuge situé à cette altitude. 7h20 nous débutons l’ascension. Le sentier passe sous des falaises, traverse des éboulis et poursuit en lacets plutôt escarpés. Par endroits les câbles scellés dans les rochers rassurent pour la progression. 8h15, nous atteignons le col de Faustin 2652 m. A droite, le petit Valier, inaccessible en raison d’un important névé, à gauche, les lacets que nous allons emprunter pour parvenir à notre objectif, Le Mont Valier, 2838 m. 1h20, depuis le refuge pour les 600 m de dénivelé. Paysage somptueux, pas un nuage pour nous priver du panorama. Promenade sur la crête, photos souvenirs et retour au refuge pour récupérer nos sacs et redescendre dans la vallée. 14h30, nous essuyons un orage prévu à 18h00. Pas de problème, nous avons déjà fait le plein de magnifiques paysages. Nous avons cumulé 22 Kms avec un dénivelé de 2000 m pour ces deux jours. Direction Lannemezan, sans oublier un rafraîchissement bienvenu sur le retour.

Jacky.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article