Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lundi 5 août - Lac Saussat

6 Août 2019 , Rédigé par Jacky Publié dans #saison 2019

Lundi 5 août - Lac Saussat

Pas besoin de boussole ni de GPS pour cette sortie souvent réalisée et très fréquentée. 7h30, nous partons des Granges d’Astau, 1139 m, nous passons devant la chapelle Saint Aventin, dont les fresques datent de 1952. La première partie est sur une piste carrossable large jusqu’à l’entrée de la forêt puis rétrécit peu à peu en milieu de parcours et s’élève en lacets réguliers jusqu’au lac d’Oô et sa cascade de plus de 100 m, que nous atteignons 1h10 plus tard. Nous poursuivons par le sentier à gauche du lac. Les lacets, parfois pavés, sont plus raides. Nous abandonnons le GR 10 qui part à gauche en direction de Superbagnères, pour atteindre à 10h10, le col d’Espingo, 1967 m et son refuge en contre-bas sur la droite. Petite pause et nous descendons en direction du lac Saussat, objectif de la journée. 10h30, nous sommes au-dessus de celui-ci où s’ébattent un couple de canards  et ses 7 petits. C’est alors que retentit une petite voix, (ENCORE, ENCORE, CONTINUE, NE T’ARRETE PAS, CONTINUE). Ne vous méprenez pas, rien de pervers dans tout ça, il s’agit de la sorcière des montagnes, LA VARIANTE, qui pousse les randonneurs à continuer leur progression contre leur gré, (enfin presque) afin d’éviter sa colère, ce qui nous amène jusqu’à la passerelle située à 2099 m, carrefour avec le sentier menant au pic des Spijeoles, où nous ferons la pause casse-croûte. Avant de manger nous montons un peu plus haut, sans les sacs, pour repérer le sentier menant aux Spijeoles. Il y a un peu de monde qui se dirige vers Le Portillon. 13h15, après déjeuner, retour par le même sentier. Plus de 500 personnes sont éparpillées autour des cours d’eaux, des refuges, des lacs. Nous avons croisé 170 personnes sur le sentier entre le barrage d’Oô et les granges. De retour aux granges, (noires de monde), vers 16h00, le compteur du GPS indique 19,5 Km, 1220 m de dénivelé. Une double ration de rafraîchissements s’impose. Merci à Jean-Claude Laurens et Francis.

Jacky

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article