Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lundi 14 septembre 2020 - Lac Bleu du Chiroulet

15 Septembre 2020 , Rédigé par Jacky Publié dans #Saison 2020

Lundi 14 septembre 2020 - Lac Bleu du Chiroulet

8h10, départ du parking du Chiroulet, 1062 m. Il y a peu de voitures. Passage derrière l'auberge puis à proximité de la centrale. La piste serpente dans la hêtraie, la température est douce. 8h45, nous passons devant le réservoir. 9h30, nous franchissons une passerelle, suivons des lacets sur d'anciens éboulis puis une nouvelle passerelle. C'est maintenant une succession de lacets pour atteindre le goulet à l'exutoire du lac, 1954 m, qui a un léger manque d'eau. Il est 10h45. Petite pause, et la question de l'inévitable variante se pose. Lac Vert..... Non, il n'aura plus d'eau. Tour du lac Bleu...... Non, pas intéressant. Col de Bareilles..... , Oui. Et c'est parti pour 200 m de dénivelé en plus. Il n'y a pas beaucoup de lacets et la montée face à la pente est très rude. Arrivée au col, 2238 m, 12h00. Re-question, retour par le même itinéraire ou boucle par le lac d'Ourrec. Nous optons pour la boucle. Suit une descente de 400 m très rude, suivi de la pause casse-croûte dès que nous avons atteint les pelouses près du  petit torrent. Il est 13h00. 1h00 plus tard nous poursuivons la descente, mi pelouses, mis bois avec des passages très rudes par moments. Arrivée aux véhicules vers 16h00. Le parking est archi plein. Jean-Claude, arrière grand-père depuis peu, nous offre une boisson fraîche, à l'auberge, très appréciée. Merci super Papy.

 Pas un nuage, forte chaleur. 17 km parcourus, 1200 m de dénivelé.

Jacky


La légende dit qu'il y a très longtemps, à l'endroit où se trouve le lac Bleu, il y avait un village de riches bergers. Un soir, arrive un inconnu, un mendiant, qui va de porte en porte demander la charité. Mais les bergers, qui sont aussi riches qu'égoïstes, le chassent de leurs maisons, sauf un, pauvre, qui demeure dans une simple cabane à l’écart des autres habitations. Cet homme est tellement pauvre qu'il ne possède qu'une seule bête, mais il accepte de la sacrifier pour la partager avec son hôte. Le repas fini, ce dernier lui dit : "Ramasse les os et la dépouille de l'animal et place les devant ta porte, puis allons nous coucher". L'homme s'exécute, et le lendemain à son réveil, le mendiant a disparu mais il aperçoit un immense troupeau dans son enclos et, à la place du village, un immense lac.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article