Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

17 juin 2013 Casque du Lhéris depuis Asté

17 Juin 2013 , Rédigé par Jacky Publié dans #Saison 2013

DSCF3397

Le départ se fait tranquillement depuis le parking de la Fontaine de Crastes, (voir article de La Dépêche du Midi ci-dessous) située à 1,5 km du village d'Asté. La piste est large jusqu'à "La Grande Roche". Le sentier, alternativement agréable et très costaud, se poursuit pendant 500 m de dénivelé , à travers bois, jusqu'au plateau du Lhéris. L'ascension devient plus raide jusqu'au Cairn somital à 1595 m. Belle vue sur le pic du Midi, le Bassia, le Teilhet, Bagnères de Bigorre, etc. Le casse-croûte sera rapide car de méchants nuages noirs apparaissent à l'ouest. Ils s'égoutteront un peu lors de la descente rendant quelques passages assez glissant. Petite halte à la Fontaine de Craste et retour aux véhicules vers 15h00 en étant plus mouillés par les Kway que par les nuages. 950 m de dénivelé et 14 km pour cette sortie.

Photos Jacky en cliquant ci après 228-Lheris-2013 

Jacky 

BAGNERES-DE-BIGORRE (65) - PATRIMOINE - CONNUE DEPUIS QUATRE SIÈCLES À ASTÉ

Situés à quelques encablures de la commune d'Asté, dans la vallée de la Haute-Bigorre, le vallon et la fontaine de Crastes, par beau temps, sont un lieu de promenade très fréquenté. La fontaine, aux eaux célèbres depuis des décennies et aux indications thérapeutiques reconnues est un site de toute beauté depuis les aménagements qui y ont été réalisés il y a quelques années. Mais, qui fréquente ces lieux ? Des gens qui viennent de très loin pour chercher de l'eau, se baigner dans le ruisseau, ou y faire tremper leurs chiens. On dit que les maladies canines de peau ne résistent pas très longtemps à l'action de cette eau. Françoise Laguerre, originaire de La Rochelle (Charentes Maritimes), en vacances en Bigorre, a l'habitude d'y venir accompagnée de toute sa famille.

«Il paraît, confie-t-elle, qu'il ne faut pas en boire tout le temps, mais seulement en cures de quelques jours. Il semblerait que cette eau soit bonne pour toutes les maladies de peau et du cuir chevelu, comme l'eczéma ou le psoriasis. De plus, la promenade est particulièrement belle. Jocelyne Parmentier habite Tarbes. 7 à 8 fois par an, elle vient à la fontaine de Crastes avec sa famille et ses trois chiens. Sa fille, une adolescente d'une quinzaine d'années, trempe ses pieds dans le ruisseau. «C'est comme cela qu'elle soigne son eczéma, explique sa maman. Quand on vient, elle reste des heures les pieds dans l'eau. ça lui fait beaucoup de bien».

Selon un prospectus que l'on peut se procurer à Asté, la source est connue depuis plus de quatre siècles, «Henri IV l'utilisait pour ses propriétés curatives». Des résultats d'analyses réalisées par la DDASS en 1997 montrent que cette eau est très minéralisée, qu'elle contient beaucoup de sulfates, du calcium, des bicarbonates, ainsi qu'un bon taux de magnésium. Un projet d'embouteillage avait même été envisagé au cours des années 1990. Un projet qui sera finalement abandonné. Aujourd'hui, on est en droit de se demander si cette eau a réellement des propriétés miraculeuses ou bien si c'est seulement le bouche à oreille légendaire dans la vallée qui a assis sa réputation. Quoi qu'il en soit, que l'on choisisse de se rendre à la fontaine pour y soigner une maladie, pour boire l'eau ou pour un repos mérité dans l'aire de pique-nique aménagé, Crastes est de toute façon un superbe endroit de promenade. De notre correspondant Miguel.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article