Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

3 Octobre 2011 Le Pic du JER

4 Octobre 2011 , Rédigé par Jacky Publié dans #Saison 2011

 01.JPG

20 

11 participant(e)s pour cette 34 ème sortie au Pic du JER, 951 m, (ne pas confondre avec le Pic de GER, 2613 m, situé dans la vallée d'Ossau dans les Pyrénées Atlantiques).

Nous sommes partis de l'ancienne carrière de ANCLADES et nous avons parcouru 11 Kms avec un dénivelé de 650 m. Le belvédère situé quelques dizaines de mètres au-dessus de la gare d'arrivée du funiculaire offre une magnifique vue aérienne de la ville de LOURDES et de sa périphérie. On distingue nettement au nord les villes de TARBES, PAU et au sud ARGELES. Une table d'orientation permet de repérer tous les sommets aux alentours. Très belle journée, température agréable et comme toujours, une très bonne ambiance.

(Photos Jean-Claude L & Jacky) 

http://www.section-montagne-slv-lannemezan.fr/album-1955744.html

 

L’historique du funiculaire du Pic du Jer

En 1858 les apparitions Mariales à Bernadette Soubirous vont entraîner une venue de pèlerins dès que l’évêché de Tarbes décide la construction d’une basilique.
Le chemin de fer arrive à Lourdes le 9 avril 1866 et l’affluence de pèlerins ne cessera de grandir.


Agrandir

Il est donc naturel de mettre en valeur le potentiel touristique de la région et l’idée d’un funiculaire reliant le sommet du Pic du Jer au pied de Lourdes est retenue.

Les travaux ont commencé en août 1898 pour se terminer 15 mois plus tard en décembre 1899 . Le funiculaire a été mis en fonctionnement au mois de mai 1900.

Son inauguration a eu lieu en juin de la même année.
La rapidité d’exécution des travaux est due à la présence d’un porteur aérien qui transportait jusqu’à 50 tonnes journalières de pierres venant d’une carrière du Petit Pic du Jer. Tous les déblais provenant des tunnels et de la tranchée étaient enlevés à la brouette ou à la pelle et mis en cavalier sur les flancs de la montagne.
Pour économiser la main d’œuvre, la charge normale de dynamite était doublée.
Les déblais étaient ainsi projetés de part et d’autre sans effort humain.

Le constructeur, la Compagnie du Funiculaire du Pic du Jer bénéficiait d’une concession de 75 ans , cette dernière a été prolongée pour fait de guerre, puis c’est la municipalité de la ville de Lourdes qui a récupéré son bien en 1986, aujourd’hui exploité par une Régie municipale.

La fiche technique :

- la voie
Longeur de la voie 1110 m , pentes de 28% à 56%
Ecartement de la voie 1 m
Altitude gare basse 450 m
Altitude gare haute 930 m
Dénivelé 480 m
Deux tunnels de 70 et 65 m taillés dans le calcaire compact
La tranchée mesure 400 m de long sur 10 m de profondeur
Le viaduc : 12 arches, 200 m de long, 4 m de large, 18 m de haut.

- le funiculaire
Du mot funiculus en latin, petite ficelle est une invention de l’ingénieur Stéphenson en 1825 qui l’inventa pour aider les locomotives à vapeur à franchir les pentes des collines anglaises.

Le principe de base des funiculaires repose sur l’équilibre entre deux véhicules reliés par un câble : quand la voiture est en gare basse, la longueur du câble est calculée pour que la seconde soit en gare haute.
Pour pouvoir se croiser sur la voie unique un aiguillage est installé au centre, l’évitement , situé sur le viaduc.
La mise en mouvement s’effectue par une force motrice : l’électricité.
Moteur électrique de 185 chevaux situé en gare haute.
Câble : 1155 m de long
Deux cabines, poids vide 5500 KG capacité 80 personnes
Durée du voyage 6/10 minutes, vitesse maxi 11 km/h

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article