Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #saison 2015 tag

21 décembre 2015 - Pic de Mountarrouy (65)

21 Décembre 2015 , Rédigé par Jacky Publié dans #Saison 2015

21 décembre 2015 - Pic de Mountarrouy (65)
21 décembre 2015 - Pic de Mountarrouy (65)

Depuis que les hommes se sont installés dans la vallée d'Aure, ils essaient de s'approprier les terres, d'apprivoiser la nature. Certains ont préféré s'établir le long de la Neste, en fond de vallée, d'autres ont cherché à s'élever en haute vallée. Ainsi on retrouve deux types de villages. Les bourgs les plus importants se situent en bas de vallée. Mais le plus grand nombre se situe en altitude. Ils se sont installés sur de petites surfaces et dans de fortes pentes de manière à ne pas empiéter sur les terres cultivables. On en trouve de 900 à 1300 m d'altitude, généralement sur les versants ensoleillés (sud), les soulans, opposés aux ombrés.

Ardengost, 1139 m, 17 habitants, fait partie de cette catégorie et c'est depuis ce très joli village, accroché à la pente, que débute la sortie du jour sous un ciel gris. Nous partons du petit parking à l'entrée du village. Le parcours, à plat au début, est le chemin pastoral qui dessert les granges de la Lit (avalanche en occitan). Large empierré ou gravillonneux, le chemin est agréable et permet d'admirer ces granges. Ensuite, l'itinéraire, en lacets, est bien balisé. Il croise de nombreux ruisseaux recouverts de dalles servant de pont. Pour rejoindre le col des Sonères, 1685 m, nous empruntons des sentes, à flanc de montagne. (sentiers créés par le passage répété des bêtes). Le soleil est maintenant bien présent. Le col nous offre une vue panoramique sur la chaîne et sur les estives (pâturages d'été). Nous poursuivons en traversant une prairie en légère pente et recouverte d'une neige très dure, difficile à franchir par endroit, jusqu'au pied du pic. Les 200 derniers mètres, pour atteindre le sommet sont assez rudes, mais un très beau panorama récompense notre effort à l'arrivée vers midi. Pic du Midi, Arbizon, les sommets de Nistos et bien d'autres encore. Photo souvenir et descente vers la cabane de Camous, 1680 m, pour la pause casse-croûte. 13h30, nous décidons de regagner le village en réalisant une boucle passant par le bois de Hontayre en se fiant à un tracé récupéré sur internet. Malgré l'absence de balisage, quelques passages un peu glissants sur les feuilles, nous avons regagné le PR conduisant au parking en réalisant une économie d'environ 3 Km.

Très belle journée avec une température agréable. Nous avons parcouru 12 Km avec un dénivelé de 830 m.

C'était la dernière de l'année, (il y en a eu 33),

Bon Noël et Bonnes Fêtes de fin d'année à toutes et tous ainsi qu'à vos proches..

Rendez vous en 2016 pour de nouvelles aventures.

Jacky

14 décembre 2015 - circuit de Jézeau.

14 Décembre 2015 , Rédigé par Jacky Publié dans #Saison 2015

14 décembre 2015 - circuit de Jézeau.
14 décembre 2015 - circuit de Jézeau.

Merci à Jean-Claude F et Jean-Claude L pour les photos, à Marco pour le tracé GPX, à Gaby pour le commentaire.

En ce lundi 14 décembre, nous avons prévu  la randonnée dans le secteur d'ARREAU "la crête de JOUE" au dessus du village de JEZEAU.

JEZEAU, village de 73 habitants, situé sur une soulane à 800m d'altitude .

Le patrimoine rural bien conservé ,le métier à ferrer, le lavoir, les maisons à galeries, les linteaux à croisillons d'époque Renaissance sont une particularité du village.

L'église romane crée par Hospitaliers sur la variante auroise d'un chemin de Saint Jacques, parfois surnommée la chapelle SIXTINE des Pyrénées .Très beau lambris peint illustrant la Cène, retable Renaissance de 18 panneaux peints consacrés à Saint Laurent, remarquable parement d'autel en cuir de Cordoue. (Elle se visite en periode estivale).

                    

Ce matin nous aurions pu croire qu'il avait neigé, en effet cette vallée ainsi que la route étaient blanchies par le gel.

8H45, nous partons depuis le parking de la Mairie en direction du haut du village. Très vite nous trouvons le sentier de notre randonnée symbolisé par un arbre isolé .La roche effleure la sente peu marquée, la pente s'accentue elle permet  le réchauffement !! Enfin , un petit replat arrêt ,regard sur ce magnifique panorama .A nos pieds le village d' ARREAU, à sa droite le petit village de BARRANCOUEU 21 habitants blotti au fond d'un ravin protégé par le pic de l'ARBIZON 2831m, puis les villages d'ANCIZAN, CADEAC et son castet tour de guet-prison du 13 siècle sur ce site verrou que le glacier n'a pu éroder .En face le pic d'ARRET à sa gauche le LUSTOU 3023m et le BATOUA 3034m au centre de ces deux pics la vallée du RIEUMAJOU .A gauche nous apercevons la station de ski de PEYRAGUDES surveillée par le Seigneur de la vallée du LOURON le pic de HOURGADE 2964m adoré et pratiqué par certains (ils se reconnaîtront)Avant de ce refroidir nous continuons vers le Nord/OUEST en se faufilant entre genêts et bruyères . Après la traditionnelle pause ,nous atteignons la première grange en ruine puis une seconde conservée et utilisée. Vers 10h30 arrivée sur la piste qui doit nous redescendre sur JEZEAU. Petite concertation , nous décidons de suivre la piste montante pour atteindre la crête de JOUE .Après 1heure de marche sur cette piste carrossable ,nous voici sur le plateau situé entre les vallées d'ARDENGOST et BAREILLES .Pause méridienne balayée par un vent glacial .C'est pourquoi nous repartons assez rapidement, pas de sieste. Le retour s'effectue par  une sente couverte de feuilles, traversant une belle forêt de chênes, nous retrouvons notre piste qui nous ramènera à JEZEAU à 14h45

Nous étions 9 participants ,nous avons parcouru 12kms et effectué un dénivelé positif de 690m.

Gaby

 

7 décembre 2015 - Le Monné depuis Beaudéan (65)

7 Décembre 2015 , Rédigé par Jacky Publié dans #Saison 2015

7 décembre 2015 - Le Monné depuis Beaudéan (65)

Départ de Beaudéan du vieux lavoir (620 m) à 8h50. Nous passons près de la maison natale de Dominique-Jean Larrey, baron Larrey, et de l'Empire, médecin et chirurgien militaire français, père de la médecine d'urgence, né le 7 juillet 1766 et mort à Lyon le 25 juillet 1842. La montée, à l'ombre, est soutenue, dans un agréable petit chemin desservant de nombreuses granges pour la plupart aménagées en résidence de vacances. Au lieu-dit "Coumiroles" 966 m, nous quittons le sentier balisé pour rejoindre la piste conduisant au Monné (1259 m) que nous atteignons à 12h00. Photo souvenir, et casse-crôute au sommet. 13h10, nous rebroussons chemin pour retrouver la piste du circuit de Serris et regagner Beaudéan. Nous avons parcouru 12 km avec un dénivelé de 680 m.

30 novembre 2015 - Pic de CAU (65)

30 Novembre 2015 , Rédigé par Jacky Publié dans #Saison 2015

30 novembre 2015 - Pic de CAU (65)
30 novembre 2015 - Pic de CAU (65)
Forestier et pastoral, cet itinéraire évoque bien toute la diversité de la Barousse. Au sommet du pic (1080 m) on peut admirer de nombreux villages serrés les uns contre les autres et de magnifiques forêts. Au loin on aperçoit Saint-Gaudens, Montréjeau, Lannemezan et l'usine Knauf et même, encore plus loin, la vapeur des cheminées de la Centrale de GOLFECH. Pas un nuage n'est venu tacher le magnifique ciel bleu. Nous étions 6 pour parcourir ces 12 km avec un dénivelé de 625 m.

9 novembre 2015 - Le Bassia de Hêches

28 Novembre 2015 , Rédigé par Jacky Publié dans #Saison 2015

9 novembre 2015 - Le Bassia de Hêches

Merci à Jean-Claude pour les photos.

21 septembre 2015 - circuit Pichaley, Bastanet, GR10

23 Septembre 2015 , Rédigé par Jacky Publié dans #Saison 2015

21 septembre 2015 - circuit Pichaley, Bastanet, GR10

Départ 9h30 du col de PORTET (2215 m). Il fait un peu frais mais la montée, rude dès le départ, a vite fait de nous réchauffer. Sitôt passé l'arrivée du téleski des Mouscades, nous prenons à gauche sur la crête. Le cap d'Armade (2467 m) offre une vue sur le village d'Aulon. Nous redescendons un peu pour reprendre une crête passant par le Montarrouyet (2473 m). De nouveau une montée assez raide pour atteindre le Pichaley (2626 m). le paysage est somptueux, (Petit et Grand Arbizon, Pic Long, Néouvielle, lacs du Bastan, l'Oule et bien d'autres encore). Un couple est au sommet, il s'agit d'un collègue retraité de Pau avec son épouse. Ils sont arrivés par l'arête venant du GR 10 au niveau du col du Bastan (2370 m), près du refuge du Bastanet. Après concertation, nous décidons de revenir par ce chemin. La descente est très technique par endoits et demande beaucoup d'attention. Une fois la difficulté passée, nous faisons la pause sur un petit plateau dominant les lacs du Bastan. Retour par le GR 10 (qui a été aménagé pour permettre aux goelettes d'atteindre le secteur des lacs). Nous avons parcouru 13 km avec un dénivelé de presque 800 m.

7 septembre 2015 - lac Catchet 65

22 Septembre 2015 , Rédigé par Jean-Claude LAURENS Publié dans #Saison 2015

7 septembre 2015 - lac Catchet 65
Nous étions trois,nous sommes partis à 9h15 dans la fraîcheur et la brume, après une demi-heure de marche pentue, les nuages ont disparu et  le soleil nous a accompagné toute la journée. Nous avons effectué la montée en 1h 40 jusqu'au lac(2225m), Patrick et moi avons continué de grimper à droite du lac vers une brèche où l'on domine la vallée de la route d'Espagne et une belle vue sur la muraille de Baroude,la montée s'est faite en 15 mn puis, après quelques photos, nous sommes retournés, en 10 mn, au lac rejoindre Maurice. Après le repas, il est midi quand nous redescendons sans difficulté, et toujours trois, en 1h 15 mn au point de départ, satisfaits de cette belle balade ensoleillée.
Jean-Claude 

3 septembre 2015 - col de Coume (31)

22 Septembre 2015 , Rédigé par Jacky Publié dans #Saison 2015

3 septembre 2015 - col de Coume (31)

Inutile de commenter cette sortie, les photos parlent d'elles mêmes. A noter quand même le très bon accueil reçu à la MF de LUCHON. (Hébergement et restauration).

Dénivelé 550 m, 10 km.

24 août 2015 pic Castillo Del Mayor ESPAGNE

27 Août 2015 , Rédigé par Jacky Publié dans #Saison 2015

24 août 2015 pic Castillo Del Mayor ESPAGNE

Le départ (8h15) est situé entre Puertolas  et Bestué à 1140 m. Nous empruntons un chemin de berger qui traverse des terrasses abandonnées, bordé de murets et de buis très épais. Le sentier se dirige vers les falaises Est de cette étrange montagne en forme de coquille St Jacques, puis traverse une forêt aux multiples essences, monte en pente raide vers une clairière, puis de nouveau des buis, des ajoncs d'Europe à travers le terrain karstique pour atteindre La Plana, 1750 m. Ce pâturage d'été est formé par une énorme doline (forme caractéristique d'érosion des calcaires en contexte karstique) avec, à gauche une cabane en ruine et à droite une bassine qui sert d'abreuvoir au bétail. Nous choisissons l'ascension directe partant d'un grand cairn bien visible et en suivant les autres cairns, à travers d'énormes rochers en direction de l'unique arbre situé presque au sommet où trône la buse servant d'antenne de mesure. Nous y ferons la pose casse-croûte à 2015 m, avec une vue panoramique grandiose sur le massif du Mont Perdu au nord, la plaine d'Ainsa au sud, la Pena Montanessa et Laspuna à l'Est. Retour aux véhicules vers 17h00. (12 Km, 950 m de dénivelé)

20 août 2015 le col de La Munia Val d'Aran

21 Août 2015 , Rédigé par Jacky Publié dans #Saison 2015

20 août 2015 le col de La Munia Val d'Aran

But de la journée, repérage de la rando "les Lacs de La Munia" 2510 m. Si possible, montée au col de La Munia 2853 m et peut-être, ascension du pic 3133 m. Debout à 3h00 (je me suis couché à 1h00) pour rejoindre Marco à 4h30 à Lannemezan. Gaby nous attend à 5h00 à Sarrancolin. Direction le parking Petramula 1920 m. Pas de chance, la piste est fermée par une barrière un peu avant la Borda Brunet à 1680 m. Nous commençons l'itinéraire par une large piste de 2,5 km jusqu'au poteau indicateur au carrefour du GR11 à 1920 m. Nous restons sur la piste jusqu'à un virage en épingle ou un balisage indique un sentier délavé qui grimpe en direction du Barranco del Clot de los Gabachos 2400 m. On traverse le lit puis escaladons une petite avancée rocheuse avec quelques passage délicats. Nous traversons quelques pâturages, puis retrouvons le chemin qui sillonne le versant escarpé couvert d'éboulis sur une bonne distance. Le chemin descend dans une cuvette pour atteindre le premier des lacs, 2500 m et son île rocheuse. On continue sur la rive droite pout rejoindre le deuxième lac via un petit gradin. Il est 9h40, nous suivons les cairns conduisant au col. La montée est rude, en lacets, au milieu d'éboulis parfois instables sous les pas, avec des passages un peu difficile mais pas dangereux. Tout au long de notre progression nous pouvons suivre un groupe de 6 personnes qui escalade très lentement, le sommet de la Munia. Ils semblent progresser avec peine. Plus nous approchons du col, plus nous avons un mauvais présage pour notre troisième but. Nous atteignons le col à 11h00. L'accès au pic est monstrueux et donne froid dans le dos. Nous posons les sacs et décidons d'entamer l'ascension. Les passages sont vertigineux et demandent énormément d'attention pour progresser. Vers 2800 m nous nous heurtons à des murs très impressionnants, par où passer ????. La raison l'emporte, nous faisons demi-tour jusqu'au col d'où nous pouvons admirer le massif du Mont Perdu et ses 3000, et descendons aux lacs pour la pose casse-croûte puis retour au véhicule. La fatigue se fait sentir, les pas sont lourds et la descente semble très longue. Nous arrivons a la voiture vers 16h00 avec le sentiment d'avoir réalisé une super sortie. 17 km et 1330 m de dénivelé.

3 août 2015 cirque Colomers et ses lacs (Val d'Aran)

5 Août 2015 , Rédigé par Jacky Publié dans #Saison 2015

3 août 2015  cirque Colomers et ses lacs (Val d'Aran)
3 août 2015  cirque Colomers et ses lacs (Val d'Aran)

Encantats (nom pluriel) signifie « enchantés » en Catalan.Ils sont situés dans le parc national d'Aigüestortes (En Catalan, "aïgues tortes" signifie "cours sinueux"). Ils doivent leur nom à deux pics rocheux jumeaux (le Petit Encantat, 2 738 m et le Grand Encantat, 2 747 m) séparés par une brèche. La légende raconte que ce sont deux chasseurs, partis chasser au lieu d'aller à une messe dédiée à Saint-Maurice, pétrifiés par une malédiction divine. (Wikipédia)

A 9h00 précises, nous embarquons dans le premier taxi navette au départ de Banhs de Trédos. Il fait frais. Nous nous engageons dans un chemin pierreux (parfois difficile) longeant "l'Arriu d'Aiguamog". Rapidement, les premières polaires rejoignent le fond des sacs. Pendant tout le parcours, c'est une succession impressionnante de lacs et laquets qui s'offrent à notre vue. Les plus importants sont : lac Cloto de Baish 2140 m 0,7 ha, lac Cloto de Naut 2145 m 1,1 ha, lac Long 2180 m 3,0 ha, lac Redon 2180 m 0,5 ha, lac Obago 2236 m 12,2 ha, lac des Gargolhes 2320 m 2,3 ha, lac des Cabidornats 2300 m 1,7 ha, Estanh Plan 2190 m 5,0 ha, Garguilhs de Jos 2200 m 1,4 ha, lac barrage Major de Colomers 2128 m 3,0 ha et une multitudes de petits lacs sans noms. La pause s'est effectuée au lac des Gargolhes où nous avons dégusté en apéro une bonne bouteille portée par Pierrette et Michel pour fêter leur anniversaire de mariage. Arrivés au refuge de Colomers, un raffraîchissement est le bienvenu avant de traverser le barrage et rejoindre le parking des navettes où nous devons patienter une bonne demi-heure avant d'embarquer pour rejoindre nos véhicules.

200 km par la route, 11 km de rando et 500 m de dénivelé pour cette très belle sortie en Val d'Aran.

 

27 juillet 2015 - Crête d'Héchempy

27 Juillet 2015 , Rédigé par Jacky Publié dans #Saison 2015

27 juillet 2015 - Crête d'Héchempy
27 juillet 2015 - Crête d'Héchempy

Le départ de Lannemezan se fait sous une pluie fine. Passé Sarrancolin il ne pleut plus. La montée du Pont du Moudang (1053 m) jusqu'à 1700 m s'effectue dans le brouillard, parfois avec un peu de crachin. Les Granges (1521 m) sont à peine visibles pour les plus proches. Le sentier conduisant au lac de Héchempy n'est pas du tout balisé et peu visible par endoits et il faut se fier aux cairns et au tracé approximatif du GPS. La progression est rude mais régulière en alternance dans l'herbe et les cailloux. Par endroits, le sentier se perd dans de nombreux éboulis et nous devons chercher un autre passage. Arrivés au soleil, le Port de Héchempy trône devant nous. Le sentier menant au lac par le sud-ouest est introuvable et nous poursuivons par la sente bien visible qui part vers l'est. Nous atteignons la crête de "La Montagne de Bédoura, 2286 m) au pied des lacets du Port de Héchempy. Des pylones de l'ancienne liaison minière Parzan / Pont du Moudang sont encore sur place, (voir lien ci-dessous). Il est 12h30, nous sommes à une bonne heure du lac, nous avons déja parcouru 11 km avec presque 1300 m de dénivelé. Après concertation, la sagesse l'emporte sur l'envie. Nous déjeunons sur place et après une petite pause nous regagnons le pont du Moudang par le même chemin.  Au passage nous pouvons admirer les granges, biens restaurées pour la plupart. Nous avons totalisé 22 km avec 1300 m de dénivelé.

20 juillet 2015 - port de La Glère 2367 m (31)

20 Juillet 2015 , Rédigé par Jacky Publié dans #Saison 2015

20 juillet 2015 - port de La Glère 2367 m (31)

20 Km et 1100 m de dénivele pour cette rando.

Texte ultérieurement (vacances petits fis)

1 2 3 > >>