Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2011-03-07 - Circuit autour des Saints (Bertrand et Martin)

7 Mars 2011 , Rédigé par Jacky Publié dans #Saison 2011

29

Délicate attention de Michel pour nos camarades féminines.

03

Les Participants  

Agréable balade à travers la forêt qui offre un beau point de vue sur le village médiéval et sa

cathédrale.

Cette rando d'une dizaine de kilomètres passe par Saint-Martin et la forêt. Elle offre surtout un point de vue unique sur Saint-Bertrand de Comminges. Après un sentier assez raide nous atteignons le Mail de Hard (818 m). Du sommet, nous descendons de quelques metres au-dessus d'une petite barre rocheuse pour découvrir un panorama intéressant sur la vallée et Montréjeau. Après le casse-croûte, une descente très raide nous conduit à Saint Bertrand de Comminges ou un rafraîchissement sera le bienvenu à la terrasse du café local.

Cette petite agglomération rurale s'est d'abord dénommée Lugdunum Convenarum (Lyon des Convènes). Il s'agit en effet d'une ancienne capitale romaine qui compta plusieurs dizaines de milliers d'habitants. Des fouilles ont révélé qu'elle possédait des thermes, une basilique chrétienne, un temple consacré à Auguste, un forum. Elle était particulièrement bien située à la sortie de la vallée pyrénéenne de la Garonne (les vallées de Luchon et d'Aran se rejoignent un peu plus au Sud).

Mais si son histoire a commencé bien avant la conquête de la Gaule par Jules César, les invasions vandales ont eu raison du village originel, détruit au moins en partie aux Ve et VIe siècle. La vie recommença sous la houlette de saint Bertrand, évêque de Comminges (1083-1123), qui fit construire la cathédrale et le cloître (il entreprit également la construction de la Basilique Saint Just de Valcabrère). Un autre Bertrand, qui allait devenir pape sous le nom de Clément V, en 1305, donna à la cathédrale son visage actuel. Il y transporta les reliques de Saint Bertrand et fit ainsi de son tombeau le centre d'un grand pèlerinage.

Du haut de son rocher, Sainte-Marie domine l'entrée de la haute vallée de la Garonne. Elle abrite un trésor et des orgues du XVIe siècle.

La Révolution française avec la suppression du diocèse du Comminges en 1793 fit que la ville amorça alors son déclin, devenant simple chef-lieu de canton dans le district de Saint-Gaudens, puis commune en 1887. Mais la ville haute actuelle révèle encore aujourd'hui la splendeur passée dans ses nombreux vestiges : remparts, portes, maisons anciennes, rues étroites.

 http://www.section-montagne-slv-lannemezan.fr/album-1835294.html


Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T


Beau travail historique Jacky! C'est la cerise sur le gâteau dont la recette était très beau temps, belle rando et groupe très sympa. A la prochaine.



Répondre
V


Belle rando, belle journée, à très bientôt bises MC



Répondre